Archives par mot-clé : PHC

Tarifs 2018-2019

Tarifs 2019-2020

L’inscription à l’année est validée dès réception du dossier complet [formulaire de pré-insciption imprimé et signé, certificat médical autorisant la pratique du roller pour le loisir et du sport choisi « en compétition »et de moins de moins de 3 ans pour les compétiteurs prenant une licence fédérale avec le questionnaire QS sport rempli et signé , 2 photos d’identité (pas de photocopies ou impression papier), 2 enveloppes timbrées et libellées à votre adresse et 1 à 2 chèques (couvrant la cotisation annuelle à l’ordre du Paris Hockey Club)et le règlement intérieur de section dûment signé (si règlement de section il y a ex: Rink/Roller Derby,…)(couvrant la cotisation annuelle à l’ordre du Paris Hockey Club)]. Les dossiers doivent obligatoirement être remis au terme de la séance d’essai et avant le début de la suivante. Certaines sections sont soumises à un numerus closus (Roller Derby, Rink ado et Rink compétition) ou à niveau minimum (Rink ado et Rink compétition), un évaluation du niveau préalable sera nécessaire avant acceptation du dossier. Les séances sont tenues à l’année à l’exception des périodes de vacances scolaires, jours fériés, fermetures administratives décidées par les autorités (réquisition pour élections, plan grand froid, travaux…) le club ne saurait être tenu pour responsable de ces décisions ne dépendant pas de sa compétence, elle en fera l’annonce dès que l’information officielle lui parviendra. Aucun remboursement ne sera possible. Des reçus peuvent être émis sur demande auprès du président du club Mr J-L. BODAM.

Tarifs 2019-2020

La rentrée Roller Derby du PHC

Après une saison 2013-2014 fructueuse pour la section mixte de Roller Derby du PHC, avec l’arrivée de deux intervenants coaches : Viking et Dark Pistol et l’entrée en compétition d’une partie de ses membres début 2014, formant l’équipe des Gueuses de Pigalle, contre respectivement: (cliquez sur les logos pour voir les photos des matchs) All Blocks logoLes All Blocks : défaite 139 à 122 (ici)

Les Succubes Les Succubes : victoire 218 à 111 (ici)

The Voodoo Vixens Et The Voodoo Vixens : victoire 139 à 122 (ici)

Sans compter les nombreux scrimmages (rencontres amicales) qui nous ont permis de progresser, merci à nos adversaires (La Boucherie de Paris, Les Knock’and Roll Cannibals de Creil, Les panthères de St Gratien et les Banshees d’Argenteuil)!

La nouvelle saison commence fort avec une section de plus de 50 membres nouveaux et anciens, et le lancement imminent de l’équipe masculine des Calebrutes de Montmartre ainsi que d’une seconde équipe féminine (B).

L’équipe A de son côté n’est pas en reste avec une première rencontre contre l’équipe de Lille B en Octobre 2014 qui s’est soldée par une belle victoire contre une équipe valeureuse : (cliquez sur les logos pour voir les photos des matchs)

Lille Roller GirlsLille B « Les Glorious Batardes » : victoire 244 à 88 (ici)

La seconde équipe des Gueuses de Pigalle s’apprête, Samedi 18 Octobre à jouer pour son premier match contre les Psyko’Quads à Ris Orangis, n’hésitez pas à venir les encourager !

Le bal des JammeusesCliquez sur la bannière pour avoir accès à l’évènement Fb

Psyko'Quads SGS Roller DerbyLes Psyko’Quads SGS Roller Derby : victoire 179 à 111 (ici)

 

Témoignage d’Illmatar pour son premier Match:

« Deux grands terrains de foot verdoyants sous le soleil de ce samedi d’octobre, en bordure d’une avenue à fort trafic automobile, où il serait vain de chercher une boulangerie : je dois être arrivée à destination. Un milieu sans repère, surdimensionné, hostile pour les sous-doués de l’orientation : un complexe sportif, quoi. M’enfin, c’est où, la halle multisports pour le roller ? Coup de fil du coach Mat Tricks qui veille et me guide, et soulagement en voyant sa silhouette au loin. Le temps de les rejoindre, et ce sera la fin de la bulle de concentration solitaire, le début du partage : du stress, mais du courage aussi.

Je traverse le parking, mes patins sur le dos, quand une voiture me frôle, klaxonne, et me sanctionne d’une faute imaginaire par la vitre passager : « Black one-one, Cutting ! ». Puis redémarre en trombe. Je rêve ou on vient de me mettre un petit coup de pression ? C’est bon, je suis sortie de ma bulle, j’ai la niake. J’ai aussi une légère gueule de bois. Vous avez dit Gueuse ?

Ça fait du bien de retrouver l’équipe. Je taxe une moitié de Snickers chez Crushing Daisy, des abricots secs et une compote chez Némoragie, et on prend possession du vestiaire. Après l’échauffement dehors sous le soleil, on chausse nos patins, on se maquille. Les peintures de guerre, c’est bon pour le mental, et en face, les Psyko’Quads sont grimées à faire peur. Et moi, j’ai peur ? Non, ça va.

Disons qu’il ne faut pas me le demander plusieurs fois.

Sur le banc, Dead Poulette prend l’équipe en main pour parler de son organisation des lignes. Elle est à l’écoute, nous implique dans ses choix. C’est rassurant, tout comme la présence sur le match d’anciennes Gueuses bien défraîchies et avisées. Est-ce que ça me va de jammer souvent ? Pas de contre-indication de mon cerveau. Dans le public, des Gueuses et Calebrutes nous soutiennent, quatre de mes amis sont venus jusqu’ici et m’encouragent. Jammer ? Plutôt deux fois qu’une, ouais !

Le match commence. Les filles scorent avec fluidité dans les deux premiers jams, je suis fière de m’élancer pour le 3e, et n’hésite pas à enfoncer de l’épaule dans le mur adverse à coups de Pimousse : petits mais costauds. Je passe dans une brèche. Je retrouve les sensations de l’entraînement, mes défauts aussi. Mon manque de finesse technique est pour le moment compensé par une énergie folle. Mat Tricks nous coache depuis le bord du track. « Passe et call ! » C’est comme si c’était fait, coach. Mon mal de crâne ? Envolé !

Les jams se succèdent et nous menons d’une dizaine de points. Je commence à fatiguer mais notre capitaine Major Kusanakill nous drive sur le track avec savoir-faire. On joue ensemble, on construit des choses, on réussit souvent, on échoue parfois. Lily Dirty et Crushing Daisy m’épatent. Plutôt novices aussi, elles assurent et envoient valser hors track des jammeuses adverses en pleine course, à de nombreuses reprises. Je suis fan !

La deuxième mi-temps est plus contrastée, puisqu’après une remontée des Psyko’, nous nous envolons en tête du score. Je tombe souvent, trop souvent, me repose pas mal entre les jams.  Blondie Carnage des Psyko’ est alignée quasi systématiquement en même temps que moi, et ne me lâche pas. Je fatigue. Mais de nombreuses Gueuses jamment avec succès. Léo de Hurlevent est superbe avec son patinage de danseuse et sa précision. Wolfy la réservée assure avec l’étoile. Némo et Royale Canine envoient des jams à 20 points. Aller Illma, ça suffit de regarder le spectacle : je réclame de porter l’étoile au prochain jam. Cette fois, la Psyko’ Blondinette, je vais la déglinguer, la mouliner, la désosser. Ah benh non, c’est la fin du match. Déjà ?

Embrassades et remerciements sincères sur le track entre les équipes, les officials et le public. Dans les vestiaires que nous partageons, ça déconne à plein tube, ça chante, ça se douche, ça se vanne. Les Psyko’ sont des amours, nous avons toutes le sourire aux lèvres, on s’aime plus que Lara Fabian. Un effet des bonbons estampillés Psyko’Tropes offerts par nos adversaires ? Non, juste un des effets secondaires fortement désirables d’un match de roller derby. Demain, je vous parlerai des muscles de mes jambes qui semblent transformés en bois sec, et se parent d’un motif léopard très tendance composé de bleus et d’hématomes. Mais pour le moment, je demande : quand est-ce qu’on recommence ? »

(c) Illmatar,

Illmatar
(c) Seb Poulalion

 

 

 

Fête du centenaire du Paris Hockey Club!!! Fin

Merci à tous, de votre présence à cette fête, voici quelques photos et deux vidéos réalisées à l’occasion de cet évènement. Nous vous souhaitons de bonnes vacances et nous vous attendons à la rentrée, début Septembre pour les adultes et deuxième partie de Septembre pour les enfants.

 

Nous profitons pour remercier les nombreuses personnes qui ont oeuvré, souvent dans l’ombre, à l’organisation de l’évènement:

L’adjoint au maire Mr Lejoindre et plus largement les équipes de la mairie du XVIIIème, Christine Bernard (présidente du CDRS) et Alain Esnault (CDRS), l’OMS,  Philippe Cochinard  (WebTV Montmartre),  Time Out, Giles Robert (BBcréa) , Thibaud Nicolas (graphist, Art Director, Graphic designer & Motion Designer),  l’historien du roller Mr Sam Niewiski, Cécile Bodam (trésorière du PHC), tous les animateurs du PHC (à commencer par Arnaud, Antonin, Anabelle, Ariane, Brice, Bruno, Carl, Charles, Léo, Florent, Omar, Pascal, Sylvain, Thomas,…), notre président Jean Luc Bodam, et tous les amis (Caroline Dolle, Cécile Bretagnolle,…), parents (Olivier Victorri,…), Gueuses de Pigalle ( Equipe féminine de Roller Derby du PHC), Cales Brutes de Montmartre (Equipe masculine, en formation, de Roller Derby du PHC) , compétiteurs en patinage de vitesse et Rink Hockey qui ont proposé de belles démonstrations et leur aide tout au long de cette journée.

 

L’équipe du Paris Hockey Club

Merci à Time Out et Elsa pour cette Vidéo

Merci à Web Tv Montmartre et Philippe Cochinard pour cette vidéo

Cliquez ICI